TSE

tse
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 perfomance personnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
lolo81

avatar

Messages : 2469
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 24 Fév - 15:11

OK, si je comprends bien il faut se fixer des "vrais" objectif échelonnés de façon cohérente (assez espacés dans l'année) et d'un autre côté, se fixer des objectifs, telles que les "courses intermédiaires". Dans les premiers, viser la performance et dans les seconds faire comme à l'entraînement.  
Ce n'est donc pas tant le fait de ne pas avoir levé le pied avant le trail qui m'a fait défaut car j'ai très peu couru la semaine le précédent, c'est plutôt que je devais être dans une phase de moins bien. Tout s'explique, merci.

Le récit, c'est simple, il suffit pour ça d'un peu d'imagination, comme dans le jardin extraordinaire de Trenet, sauf que  les canards dans cet endroit là ne parlent pas anglais (imaginez quelqu'un avec l'accent du sud ouest parlant en anglais, vous conviendrez aisément que cela donnerai un "shake pire". En revanche les palmipèdes  se seraient quant même plu tant l'humidité était omniprésente.

Enfin si l'idée de devenir un foie gras ambulant te déplais tu peux toujours t'incarner en sanglier et t'imaginer être dans un sentier boueux, avec par moment de l'eau au dessus des chevilles sur des distances de plusieurs dizaines de mètres. Des successions de montées et de descentes qui cassent bien les guiboles, le tout dans un décor arboré de chênaies pédonculés, le tout parsemé des surplombs de falaises du causse comtal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5422
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 24 Fév - 15:27

Smile Il y a bcp + d'inventivité que mes récits brut de décoffrage.

Oui, c'est ça. Il faut accepter de ne pas être "au mieux de sa forme" sur les courses intermédiaires, mais avoir malgré tout un niveau assez proche de ce que tu ferais de mieux. ça se compte en secondes, voire dizaines de secondes sur une épreuve sur route de 10km; en dizaines de secondes à la paire de minutes sur un semi etc. Mais il ne faut pas s'en alarmer !!
Donc en effet, espacer les objectifs majeurs est primordial !!

Pour citer mon exemple, mes objectifs majeurs sont :
- 13/04 : trail Lafuma Drôme - Buis-les-Baronnies
- 25/10 : Marathon des Causses - Millau

Au milieu de tout ça, mes courses préparatoires relativement importantes sont :
- un 10km le 09/03 et un semi-marathon le 23/03
- au milieu, 2 trails comptant pour le TTN court (08/06 - les voleurs de temps; et 28/06 - sur les traces du loup). Les autres courses, c'est pour le plaisir ou garder le rythme
- les championnats de France de Trail (28/09) à Buis-les-Baronnies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5422
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 3 Mar - 17:09

Championnats de France de cross long - Hippodrome du Pontet

Samedi 08H30 Rencard devant mon club d'athlé, avec les 17 autres athlètes du club plus nos coachs et les quelques accompagnants. Direction Avignon pour les France, avec reconnaissance du parcours à notre arrivée (j'avais grave envie de courir après 48H de off), et un dodo à proximité où on a eu un léger débriefing, un petit apéro pour déguster une 'tite bière et un bon repas pour prendre des forces.

Jour J Suivant l'heure de départ [allant de 10H20 à 15H35], tout le monde n'a pas le même programme. Prenant part à la course Elite, la dernière comme toujours, je petit-déjeune tôt après une sale nuit (le lit, c'était pas trop ça, ni les ronflements d'un pote lol). Et on ne décolle pour l'hippodrome qu'à 12H. Le temps est ensoleillé et très venteux, comme prévu. Résultat : une bonne partie du parcours est sèche, quand 1/4 du reste est un peu boueux, sans +. Le parcours est roulant, ce qui me convient assez.

14H40 Aussi bizarre que ça puisse paraître, l'envie d'en découdre diminue, pensant au départ où c'est une véritable bataille pour bien se placer! Je pars faire mon footing d'échauffement. Les sensations ont l'air d'être là. Reste plus qu'à en découdre.

15H25 A 10mn du départ, nous réalisons quelques lignes avec les collègues, puis avons les derniers encouragements du coach - et pour moi la bise de mes parents, présents -.

15H35 Nous étant qualifiés en équipe, nous avons un sas pour nous, n°25. ça évite d'être dans la masse, ce qui est un avantage, mais comme c'est étroit, nous sommes tous les uns derrière les autres. Or, je ne suis que le 3ème de la hiérarchie. Mais ça n'aura aucune influence !

Départ Dans ces courses-là, on t'explique que ça part toujours vite, car une fois mal placé, c'est très très difficile de remonter; et tu y laisses plus de force qu'à adopter ton allure normal, même un peu trop rapide.
Nous réalisons une belle mise en action avec mes 2 collègues, un peu plus forts que moi. Je ne suis pas gêné, et me mets dans l'allure de mes collègues. Nous devons nous situer tous 3 dans les 100 premiers [sur environ 400 partants], ce qui montre le bon démarrage. A la sortie de la boucle de départ, je suis ainsi dans le bon tempo, sans contre-coup d'un départ trop rapide.

km 1 Les leaders passent en 2'50" et ne sont - à tout casser - qu'une 12aine de secondes devant moi. Je me sens bien, et suis dans la bonne allure toujours. Par moments, il est dur de se frayer un chemin, des athlètes fermant la porte sur quelques courbes. Nous sommes dans la première boucle, une petite, où on reste au sec.

km 2 A la fin de cette première boucle, j'ai un de mes camarades de club, qui me précédait de 2-3sec, qui stoppe subitement son effort et abandonne. J'apprendrai après qu'il connaît quelques fois quelques soucis de veine qui "pète" - et ça lui est arrivé là.
Voyant ça, je me dis que ma place est encore plus importante car en équipe, on allait avoir du mal du fait de la présence en 4, 5 et 6 d'athlètes soient sur le retour de blessure, soit jeune et qui n'étaient préalablement pas qualifiés, mais qui remplacent nos autres athlètes non présents pour différentes causes.
Nous attaquons la moyenne boucle, avec le 1er des 4 passages dans la partie boueuse. Sur ce 1er passage, je n'ai pas la bonne trajectoire, et prend un peu plus la boue que les autres. Sur un appui, je sens même ma chaussure être littéralement aspiré par le sol, mais je les ai bien serré au départ et ça tient bien. Aussi, 2 rondins de bois sont situés sur le tracès ainsi que 3 buttes, qui coupent un peu le rythme, et nous plongent dans l'essence même du cross.

km 4 Je n'en parle pas, mais avec la densité de potentiel présent, je me fais pas mal doubler, et j'en double aussi quelques-uns. C'est à ce moment de la course que j'entends mon positionnement actuel : 130 à 140ème. Mon coach, quelques temps auparavant, m'avait dit que si je rentrais dans les 200, ce serait déjà très bien. Donc je m'étais fixé cet objectif, sans pour autant me mettre de pression. Mon allure est toujours bonne, et j'ai même l'impression de ne pas être au-dessus de mes capacités. Il y a une grosse ambiance sur le bord des chemins, et j'entends deçà et là les encouragements de nos troupes bordelaises et de mes parents, ce qui motive beaucoup.
Nous attaquons la 1ère des 3 grandes boucles (2500m), et l'ordre commence à être + ou - établi. Moins de dépassement, et c'est là d'ailleurs que je m'aperçois qu'avec un espoir de Maisons-Alfort [Yanis Kerroua], on arrête pas de doubler à tour de rôle, suivant les portions de parcours. Certains passages sur le retour de la boucle, post-zone boueuse, sont difficiles avec un vent assez fort 3/4 face, donc difficile même de pouvoir se protéger.

km 7 Je termine la 1ère grande boucle dans un état de fraîcheur remarquable, alors que je sens que "j'envoie du lourd" !! Le cardiaque suit bien, les jambes aussi. Je me dis même que lorsque j'en aurai l'envie, je pourrai accélérer le rythme en approche des derniers hectomètres. Avant-dernier passage en zone boueuse, je glisse un peu plus qu'aux autres passages, et à la sortie de la zone le coup de flippe
Je me mets à avoir un point au thorax, au niveau même de la respiration. Impossible de respirer pleinement et je le paie cash direct : l'oxygénation des muscles n'étant plus optimale, je perds le contact avec les mecs que je suivais depuis 2-3km, et je me fais doubler sans pouvoir rien y faire par une 15aine voire 20aine de concurrents. Ce passage merdique durera 5-6 ou 700m, mais j'ai bien cru que j'allais devenir freiner fortement l'allure pour récupérer. Finalement, à 3500m de la fin, tout revient dans l'ordre même si j'ai perdu mon allure et une bonne 15aine de secondes sans rien pouvoir faire pour l'éviter.

km 9 Fin de la 2ème grande boucle. On attaque la dernière. Je me fais remonter par un groupe, mais au passage boueux, preuve que j'en avais encore sous la pédale, j'accélère un peu le rythme pour pouvoir choisir mes trajectoires. Je remonte même sur les mecs de devant. Nous quittons la zone, plus qu'un gros km à faire. Je m'accroche aux mecs de devant, autant que je le peux. On commence à tout lâcher, car la fin est proche, et on est toujours stimulé par les encouragements. A 6-700m de la ligne, un mec me remonte alors que devant, je peine à suivre les mecs alors que je suis encore bien physiquement.

km 11,5 Il ne reste que 400m. C'est anecdotique, mais bien finir sa course, c'est important ! Je garde mon allure, en l'augmentant petit à petit. Je repasse devant le gars qui m'avait doublé à 150m du terme. Je remonte progressivement sur un espoir, que je ne pensais pas remonter. Je sens que les jambes sont toujours là et ne demandent que ça, alors je fais l'effort et passe devant le gars à 15-20m de la ligne pour boucler l'épreuve bien, très satisfait de ma course !!

Résultat
181ème place de la course, et 156ème français classé !! Pour une 1ère en cross depuis l'UNSS, c'est au-delà de mes espérances !! Par rapport à la semaine précédente, c'est le jour et la nuit. La récupération - les 3 jours précédant la course - m'ont fait le plus grand bien, en + du travail hivernal qui commence à payer.
http://bases.athle.com/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=0&frmcompetition=140107&frmepreuve=Elite+Hommes+SEM

Photos-vidéo
Je n'ai pas encore pu la voir, mais on me voit apparemment sur la vidéo diffusée sur le site de VO2.
Par ailleurs, si j'arrive à le faire (chuis pas doué que voulez-vous), je vous montrerai où je me situe après 150-200m de course, sur la photo associée à la vidéo, ci-après :
http://www.vo2.fr/actualite/cross-country-la-video-de-la-course-seniors-espoirs-hommes-02032014-8542.html?utm_source=Sarbacane&utm_medium=email&utm_campaign=03%2F03%2F2014+newsl+VO2+03032014

Sous la tente du club, dans l'attente..


A l'échauffement


En attente du résultat sur le panneau lumineux [France oblige]


Post-course


Bilan
Une superbe expérience !! Qui plus est lorsque vous voyagez dans la bonne humeur avec des collègues du club qui sont vraiment sympa, et un coach et des accompagnateurs au top !
J'ai réalisé ma meilleure course de l'hiver - dans la logique des choses certes vu ma préparation - encore faut-il la sortie le jour J ! Je bats quelques mecs qui finissent devant moi en temps normal, ou ont un record sur 10km aux alentours des 32'30" : de bon augure en vue de celui qui m'attend, dimanche prochain, à côté de Bordeaux.
Mon record actuel sur la distance, de 33'37", risque de prendre une sévère claque !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5422
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Mar 4 Mar - 15:40

Photo 150m après le départ, qui montre que je suis bien parti ! Aux alentours de la 60ème place, quand on se rabat, juste derrière mon collègue qui finira 30" devant moi à la fin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bruno



Messages : 1480
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 31
Localisation : paris

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Mar 4 Mar - 15:52

sympa la photo

Il y a eu un lâcher de loup pour courir aussi vite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
legadelery

avatar

Messages : 3061
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30
Localisation : Vesoul

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Mar 4 Mar - 16:09

Je suis impressionné par ce que tu arrive à faire.

L'accumulation des efforts n'est pas trop dur à suivre?

_________________
Legadelery
Dijonnais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo81

avatar

Messages : 2469
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Mar 4 Mar - 16:20

Heureux qui comme Gwenaël a fait une belle course. Cet état est communicatif, c'est fantastique. Cela montre aussi le bien être qu'apporte l'activité physique au delà de la performance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5422
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Mar 4 Mar - 18:05

bruno a écrit:
sympa la photo

Il y a eu un lâcher de loup pour courir aussi vite ?
Non non, juste un lâcher de vachettes !! Pour rester sérieux, notre course est bien plus longue que les autres; en tout cas, on a eu un départ peu rapide, comparé aux autres catégories, notamment les jeunes! Ils partaient comme des sauvages, et ça jouait bien plus des coudes. Normal, car certaines épreuves - courtes - dure 12 ou 13mn. Alors si tu es mal placé d'entrée... Il en était fini pour toi!

Grâce à des vidéos prises par mes parents, que je ne peux vous diffuser, on voit qu'après 1,2km de course, mes collègues et moi nous trouvons entre la 40ème et la 60ème place à ce moment-là. Avant de régresser gentiment..

Non, Legadelery, l'accumulation n'est pas trop éprouvante, car je me gère un peu mieux [sommeil, nourriture, phases de relâchement] qu'avant. Aussi, contrairement à 1 ou 2 épreuves précédentes, qui n'étaient pas des objectifs et où je commençais mon travail en vue de mon objectif majeur de début de saison (le 13/04), j'ai respecté 3j de récupération active (jeudi et samedi footing; vendredi repos) pour faire un peu de jus avant l'épreuve. Idem en vue de dimanche afin de claquer un pur temps !
Mis à part 2 entorses à la cheville malvenues l'an passé, aucun problème de tendinite alors que ça fait tout juste 1 an que je cavale de nouveau ! Preuve que je m'entretiens mieux..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5422
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 10 Mar - 8:47

10km label national FFA de Saint-Médard-en-Jalles

Je savais la course assez reconnue au niveau de la région, car étant bien situé (à la sortie de la saison de cross) et certainement un peu cotée ?? J'ai appris une fois la ligne franchie qu'il est reversé - au total - 3400€ en chèques dont apparemment 1500€ au 1er. C'est pourquoi il y a eu du beau monde quand même devant, une bataille qui a vu la victoire du Pierre Urruty en 30'01". Une jolie perf' !

De mon côté, je venais ici avec l'objectif premier de tomber mon record perso sur la distance, se situant à 33'37" réalisé il y a... 2 ans et demi. Avec la césure de plus d'un an réalisé, il tenait toujours mais je savais que j'allais lui mettre une claque hier. Bien que cet objectif n'était pas du tout en tête - il y a de çà 1 à 2 mois - je me suis aperçu que j'avais peut-être déjà dans les jambes du 32'30" : ce qui commence à faire cavaler très vite (18,47km/h de moyenne). Et je partais pour le réaliser.

Un parcours relativement roulant, sur route évidemment. Au total, un D+ limité à une trentaine de mètres, avec 3 à 400m en légère montée entre le km 9,2 et 9,6.

Dimanche 10H
Les inscriptions closes 1/2H avant le départ car on atteignait la barre des 1500 inscrits (record explosé). ça faisait un sacré paquet de monde sur la ligne ! Des têtes locales et régionales que je reconnais, dont des mecs avec qui on se vaut (Davion, Bellec, Laroche), et des mecs bien meilleurs (Gras, Guillon, Petriacq).

Départ
L'organisation faisant bien les choses, les mecs en club comme moi, avec des références correctes, nous pouvons nous placer devant le paquet de locaux et personnes qui galopent bien, mais pas à notre niveau. Départ rapide, sur un route large où chacun essaie de trouver sa place. Je suis aux alentours de la 20ème place, dans le sillage de Bellec, un talençais. Rapidement, nous prenons une route en faux-plat montant, qui ne se ressent guère dans l'allure.
Il faut beau, et même déjà doux bien qu'il ne soit que 10H.. Un peu de vent souffle, et nous enquiquinera sur la 2ème partie d'épreuve.

km 1
Au 1er km, une cassure s'opère déjà entre un groupe de tête composé de 13 unités, et un groupe de poursuivants d'environ 10 éléments dont je fais parti avec mon collègue de club, Matthieu Davion. Nous passons en 3'07", une allure idéale alors que pour réaliser 32'30" vu le profil de la course, il me faut être sur des bases de 3'10" au kil sur le premier 5000.
Je me mets en 5-6ème position du groupe de chasse, tantôt dans la foulée directe des mecs, mais majoritairement un peu à l'écart de peur de "frotter"! L'objectif par ailleurs est de rester dans ce groupe jusqu'au 4 ou 5ème km, avant de produire mon efforts; enfin, de faire ma propre course pour aller chercher le chrono.
Nous sortons de St-Médard, et l'écart est déjà fait avec le groupe de tête, naviguant à 7-8sec devant nous.

km 2
Passage en 6'19", toujours dans les temps. Preuve de la renommée de l'épreuve, je suis accompagné -outre les quelques locaux - d'un p'tit jeune, espoir, de Balma; d'un coureur de Limoges; d'un autre de Périgueux je crois etc. L'allure est toujours soutenue, et je sens que je suis capable d'aller un poil plus vite.

km 3
Lorsque la route est bien plane, certains mecs avancent à une meilleure cadence; lorsqu'il y a un faux-plat descendant, le petit jeune de Balma envoie mieux. Du coup, je suis l'allure la plus efficace en tout temps, me plaçant en 3 ou 4ème position du groupe de chasse. Le soleil tape sur la tête, et on sent que le printemps est déjà là !

km 4
2 mecs prennent les devants et semblent vouloir se mettre à une allure régulière, mais qui commencent à piquer pour ceux qui sont un peu au-dessus de leur rythme de course. Je me mets dans leur sillage, ou à leur côté. Les jambes répondent bien, malgré avoir fait les France de cross il y a 7 jours à peine. Le risque est tjs d'avoir à peine assez récupérer, mais ça semble aller pour le moment.

km 5 - ravitaillement
Passage au 5ème km en 15'52" !! Je suis quasi dans les temps voulus. Je sens que notre rythme imposé commence à porter leurs fruits, et que derrière nous, ça peine. Ravito que je ne comptais pas faire; finalement, je mets une petite accélération pour passer devant tout le monde, prendre une bouteille et m'en verser sur la tête : ça coupe la respiration, pas top, mais la chaleur est suffisante pour que ça fasse du bien. Là-dessus, je ne relâche pas mon effort et prend la chasse à mon compte.
km 5,6 - nous passons devant les locaux de l'IGN et de mes autres collègues du CETE, et prenons un virage à droite. Un gars nous remonte et passe devant nous. Je ne peux pas le suivre, car il semble en avoir sous la semelle. En contrepartie, c'est un collègue de club à ce mec qui a lâché le groupe de devant, et que nous remontons. Il prend quelques longueurs d'avance, et de mon côté, j'envoie toujours un rythme suffisant pour tenir en respect les 2 gars qui s'accrochent à mes basques.

km 6
Le vent n'est pas très fort, mais est présent et.. De face. La route est plutôt plane, mais même si on est sur le retour, j'ai déjà envie d'être plus proche de l'arrivée lol. Je sais que je suis bien dans les temps pour la référence que je compte faire. En approchant du km 7, je sens la fatigue venir, et je décélère un peu contraint et de manière un peu voulue pour arrêter de prendre le vent dans la poire et de protéger les 2 dans ma roue.

km 7
L'un des 2 mecs qui m'accompagnaient prend le relais. Je me cale derrière les 2, un peu décalé. De suite, ça va mieux même si je me fais violence au tout début pour ne pas perdre le contact. Je sais que ce n'est qu'en les accrochant que je peux prétendre à mon record. Petits passages en faux-plat, mais sinon, nous revenons dans la ville, et la fin se rapproche.

km 8
Passage en 25'47". 13" de marge sur le bon temps 'virtuel', mais la fin est un peu en montée et.. C'est la fin ! Donc il ne faut pas relâcher l'effort. Je suis bien dans les roues et reprend toute l'énergie nécessaire pour la fin. C'est pas cool mais il est vrai qu'il est préférable de suivre que d'emmener. Virage à droite, et il nous reste 1,2km à parcourir. Le gars intercalé entre celui qui emmène et moi accélère très légèrement, je me cale dans sa roue, et nous décrochons petit à petit à la régulière le gars qui nous emmenait.

km 9 La route est plate, et commence petit à petit à s'élever. "Accroche-toi !!" je me répète. Le mec qui me précède prend jusqu'à 2 ou 3 longueurs d'avance, mais au fil du faux-plat, je reviens sur lui, et nous entrons sur le stade ensemble !
300m sur la piste à réaliser, et je ne tiens dans sa foulée qu'une centaine de mètres, avant de me battre et tout donner pour le chrono. Je ne regarde ma montre qu'à 30m du but, alors qu'on voyait mal le panneau lumineux. Je vais passer la ligne....

Résultat
Aaaaaahh !! 32'31" !!! Je passe la ligne 1 petite seconde derrière mon objectif. C'est anecdotique, mais sur le coup, c'est rageant ! Ma soeur est dans le sas d'arrivée et toute surprise de me voir déjà arriver : un bon point. Je prends 15sec pour récupérer et lui explique ma frustration, alors qu'au micro, ils parlent que la qualif' pour les France de 10km se situe - pour les séniors - à 34'. Pour la 2nde fois de ma vie, je les tiens, mais c'est anecdotique !
Je termine à la 15ème et dernière place primée, ce que donc j'ignorais. Mais je ne le regrette pas : j'empoche 60€ au passage, ce qui récompense une première partie de saison prometteuse, et qui me laisse entrevoir de bien belles choses à l'avenir.

Dans 15j, je fais le semi-marathon de Feurs, où je n'ai pas de réel objectif chiffré. Vu mes temps actuels, il se peut que je tourne en 1H12'30", à voir suivant les conditions. Et dans 5 semaines, mon objectif prioritaire : le trail de Buis-les-Baronnies. Pour le moment, récup' jusqu'à mardi puis on rattaque l'entraînement sévère !!

http://www.topchrono.biz/fiche-resultat-evenement.php?idc=8046&pp=1


Dernière édition par Ange Blanc le Lun 10 Mar - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo81

avatar

Messages : 2469
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 10 Mar - 13:56

32'31". Je ne vais plus te faire d'éloges puisque tu conviendras que ces dernières sont acquises.

Par contre, es tu capable de faire un semi à 17.46 km/h?
Quelles sont tes références sur de telles distances?
En fait on peut estimer le temps qu'un coureur est capable de faire sur un marathon en ayant des référence sur 10 km et semi-marathon (21.1 km) et encore cela reste très approximatif, mais je ne sais pas si avec des références sur 10 km tu peux estimer avec précision ton temps en semi-marathon.
Un exemple,  je fais 38'26" sur 10 km et 1h35'39" (temps réel) en semi. En cherchant sur le net il semblerait que je sois capable de la faire en 1h26', 1h27", et bien non. Je tiens la cadence  (voire même en dessous puisque je suis les meneurs d'allure de 1h30') pendant 11 km, mais après je fini par lâcher prise par manque d'expérience sur cette distance et surtout parce que je n'en avais pas les moyens.  En fait ce n'est pas tant la distance qui est gênante, c'est plutôt la vitesse.
Pour en revenir à toi, je ne dis pas que tu n'atteindras pas cet objectif, intrinsèquement tu sembles même être capable de faire mieux, je dis juste de ne pas trop te faire d'illusions, surtout si tu ne connais pas cette distance. En somme, c'est une distance à respecter, je dis cela car j'ai vite compris, une fois en course, qu'une telle distance ne se fait pas uniquement avec une vitesse basée  sur le 10Km. Cela n'est pas le cas de tout le monde.  Mieux vaut être prévenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5422
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 10 Mar - 14:37

Salut Lolo,
J'avoue que ma perf' du week-end confirme ma première partie de saison, où je me suis déjà surpris sur le cross, pour une redécouverte de la discipline, ne l'ayant pas pratiqué depuis le lycée. Ce chrono de 32'31" me paraît assez monstrueux, sachant où ça me place dans la hiérarchie des coureurs à pied, et voyant l'écart qui se réduit avec des mecs qui sont au-dessus du lot en Aquitaine, ou ailleurs.
Entre parenthèses, ça montre que mon entraînement est bien géré, car je suis plus en forme que la majorité des mecs au sortir de l'hiver, comme je l'escomptais.

Pour te répondre, oui, j'ai déjà l'expérience du semi-marathon. Tu pourras le voir sur ma fiche de coureur sur la base athle. Entre le 20km de Paris, le semi-marathon parisien, le semi d'Aix-en-Pce 2011 ou celui de Lège-Cap-Ferret fait l'année dernière, j'ai déjà donné dans la discipline. Je ne suis donc pas novice!
Après, ayant fait la saison de cross, même si les France faisaient 12km, j'ai pas encore beaucoup de caisse, et je peux le payer sur la fin d'un semi; mais on verra bien.
Mon record sur la distance est de 1H15'13" réalisé à Aix-en-Pce sur un parcours tout sauf plat, en 2011. Faire un calcul basique pour estimer ma vitesse sur semi peut être trompeur. Malgré tout, je gagne 0,6km/h de moyenne avec ma nouvelle perf' sur 10km, et le semi s'enchaine 15j après. Je devrais donc être dans la continuité et affûté pour claquer une perf' en-deçà des 1H13'.
Après, le contexte importe beaucoup. Si je cours seul ou avec un gars, s'il fait froid ou bien chaud.. Tant de paramètres pour une performance qui ne sont pas de mon fait. On verra.

Ce n'est d'ailleurs pas un objectif, juste une course de préparation. Ce que je sais, c'est que je vaux désormais 32'31" sur 10km, et que je ne compte pas m'en satisfaire. L'année prochaine, faudra approcher les 32' ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo81

avatar

Messages : 2469
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 10 Mar - 15:32

Vu comme ça.   Cool 
"je ne compte pas m'en satisfaire". C'est la bonne philosophie pour progresser en effet, toujours aller de l'avant. Penses néanmoins à quand même prendre le temps et le recul nécessaire pour  te satisfaire de ce temps.  
Cela me paraît important et permettra à tes futurs objectifs d'être inscrits  dans une démarche ayant intégré le recul et la réflexion comme pour mieux se connaître.
Ce moment de solitude du coureur de fond que tu prendrais (il faut que ce moment soit voulu et non imposé) accompagné du bien être que te procure ses courses (endorphines, estime de soi, santé, humilité...) , pourrait permettre, à mon sens,  d'ouvrir des perspectives biens supérieures que celles des résultats obtenus.  
Dit de façon moins chiante, tu ne devrais pas résumer ta passion pour la course à une quête perpétuelle du résultat même si ce dernier est important, ne soyons pas langue de bois... Après je m'égare sûrement.


Dernière édition par lolo81 le Lun 10 Mar - 15:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5422
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 10 Mar - 15:49

En terme de "recul", je vais avoir le temps pour m'en remettre, prenant un virage prononcé vers le trail dès le mois d'avril, pour ne plus en couper, quasi, jusqu'à la fin de la saison !
Je ne pense même pas avoir le calendrier suffisamment light pour me caser un nouveau 10km, avant l'entame de l'hiver prochain. A voir suivant la fin de saison et la coupure annuelle que je ferai.

C'est sûr qu'il ne faut pas rechercher tout le temps le résultat comme tu dis, mais ces performances s'inscrivaient cette année dans une première approche plus sérieuse de ma discipline, de mon hygiène de vie pour performer et arriver au mieux à mes véritables échéances (le trail).
Après, la route, il n'y a pas de secret, c'est du travail régulé et il y a peu de surprises à attendre d'une course, hormis un "mauvais jour". donc le chrono m'importait un peu plus que les échéances à venir. sur du trail, tant de paramètres peuvent faire fluctuer le résultat que m'importera davantage la place - et l'écart avec les meilleurs - que le temps en lui-même.
Donc plaisir avant tout, et advienne que pourra !

'Tites photos (merci ma soeusoeu) de la fin de parcours de Bibi, au max de ce que je pouvais donner !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo81

avatar

Messages : 2469
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 10 Mar - 15:55

tu es très affuté et oui tu as raison, "il n'y pas de secret".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5422
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Jeu 27 Mar - 16:30

Dimanche 23 mars - semi-marathon de Feurs
Après une semaine de vacances-travaux chez mes parents, me voilà au départ du semi-marathon de Feurs (42) marquant la fin de la saison hivernale. Après la perf' réalisée au 10km de Saint-Médard, j'osais m'imaginer en moins de 1H13' sur ce semi, alors que mon temps de référence se situe encore bien au-delà : en 1H15'13" et le semi d'Aix-en-Pce en mai 2011.

H-1 : de la malchance. Après près de 15j de beau temps et de températures printanières, le froid a repris le dessus depuis la veille, et c'est par 0-1°C et sous un temps nuageux avec de légères averses de neige fondue ou de grésil que je m'échauffe. Par ailleurs, il y a un petit vent sensible qui est orienté Nord-Ouest, et sera donc quasiment de face sur les boucles retour (8,5 et 10,5km) de ce semi.

Départ Quelques beaux spécimen au départ. Ce semi a beau ne pas être ultra connu (3ème édition), il y a de bons athlètes au départ, avec le futur vainqueur (Peixoto) qui a une référence sur la distance en 1H10'40" et a terminé près d'1' devant moi aux France de cross.
Le départ est donné sous une petite éclaircie. Personne ne démarre sous un rythme effréné, mais Peixoto prend rapidement les commandes, tandis que je me cale en 2ème position.

km 1 Au premier km, Peixoto a déjà accéléré l'allure et pris quelques mètres d'avance sur la meute. Un homme va le rejoindre (Papillie) et fera les 3/4 de la course avec lui, avant de céder sur la fin et finir 3ème. Derrière, je fais le 2ème km avec Antoine Buisson, un V1 habitué des belles performances et a réalisé 1H12'34" ici-même l'an passé. Je comptais courir avec lui. Nous discutons rapidement et il m'annonce son intention de passer sous les 1H12' aujourd'hui. Nous prenons une allure un peu faible à l'approche du 2ème km, alors qu'un petit groupe de poursuivants nous revient dessus.

km 3 Mon objectif est simple : coller à un groupe de poursuivants pour ne pas me retrouver isoler km7, sur le retour de la boucle où le vent est défavorable. L'allure est un peu faible, mais je dois m'en accomoder. Nous sommes 7-8 à ce moment-là dans le groupe de contre-attaque derrière les 2 échappés, qui sont déjà 12 à 15" devant.

km 5 Après 4km, nous accélérons enfin l'allure. Nous sommes désormais 6 dans le groupe de contre-attaque et j'ai un peu du mal à supporter le changement de rythme. Pour autant, je m'accroche en pensant à la suite, et en me disant dans la tête que je suis prêt à endurer ça. Quand je vois la dégaine de la plupart des mecs qui m'accompagne, je prends la mesure de l'impression que je dois moi-même laisser aux gens qui me voient courir : et ça fait plaisir je l'admets.

km 7 Dans ce groupe de 6, il y a Buisson, Patrick Chaunier (un très bon V1 également) et 3 mecs du Team Terre de Running : un bon club, sponsor de l'épreuve. Parmi les 3 mecs de ce Team, je reconnais Vincent Juge, athlète qui m'avait précédé de 45-50" sur la course fin février effectuée près de chez mes parents (10km de St-Désirat) : je sais que j'étais capable de bien mieux, et être avec lui me conforte dans cette idée.
Le 8ème km se passe à peu près bien, et je récupère bien mon souffle sur cette portion où les mecs qui me précèdent prennent davantage de vent dans la face.

km 10 Je profite des 9ème et 10ème kilomètres pour me faire emmener à la fin de cette première boucle, et me préparer à l'accélération inévitable qui arrive ensuite, lorsque l'on attaquera la 2nde boucle. Je me sens bien, et prêt à rivaliser avec ces mecs-là !
Passage au 10ème km en un peu plus de 34', au-delà du temps que j'espérais (33'30") mais en sachant que j'en ai encore dans le moteur pour tenir la distance.

km 11 au passage devant le ravito du 10ème km, Buisson commence à prendre une longueur d'avance sur nous. Je me suis repositionné dans le groupe pour parer à d'éventuelles échappées par l'avant. J'hésite un moment, puis préfère rester dans l'allure de Chaunier, qui mène une bonne allure, même si Buisson nous décroche sensiblement. Je prends le relais du gars, et tente de maintenir l'écart avec Buisson. Dans ma foulée, Chaunier et Juge se calent jusqu'au 13ème kilomètre.

km 13 Après quasiment 2km à faire le tempo, je me laisse déborder volontairement par mes 2 derniers compagnons de contre-attaque afin de garder une foulée dynamique, sans pour autant emmener sur un plateau les 2 mecs, bien plus expérimentés que moi. Chaunier nous exhorte à ne pas lâcher, nous emmenant virtuellement sur des bases de 1H12' et quelques. Le passage autour du 15ème km est difficile, car la distance avec les courses précédentes a augmenté, et que j'espère être en capacité de tenir la route.

km 16 Au loin, nous voyons que le 2nd a lâché prise avec Peixoto, et qu'il se fait remonter petit à petit par buisson. Nous ne sommes pas si loin, mais à bien 30" du mec qui nous précède. A l'approche du 17ème km et du vent de face, je me dis dans ma tête qu'il faut que je prenne un relais pour ne pas passer pour un raton et me retrouver à en avoir largement sous la pédale sur la fin.

km 17 Je prends le relais alors qu'on attaque le retour de la 2nde boucle. Le vent est sensible par intermittences, bien que l'on soit relativement protégé pour l'instant grâce à de la végétation sur les bords. J'ai conservé la même allure qu'emmené jusqu'ici par mes deux compères (3'30-31"/km). Aux alentours du 18ème km, j'essaie de voir si mes camarades sont chauds pour prendre le relais, mais aucun ne fait cet effort-là. Je comprends à ce moment-là que je suis peut-être le plus fort du groupe sur cette fin de parcours. Je poursuis donc mon effort en m'efforçant de conserver un rythme équivalent même si nous approchons de la fin, que le vent complique cette tâche et qu'en règle générale, nous avons tendance à souffrir davantage sur la fin, et peinons à conserver un rythme équivalent à celui du milieu de course.

km 19-20 km19, je sens que Juge a légèrement lâché prise à l'arrière, et que Chaunier est pas loin de lâcher à son tour. Je garde mon allure alors que nous n'avons plus de protection sur les côtés. Je crée le trou ! Je me retrouve seul alors qu'il me reste encore près de 2km à couvrir : ce n'est pas évident ni pour la tête ni pour les jambes, mais je m'efforce de voir le côté positif : ces mecs-là, je ne les aurai même pas accroché il y a 6 mois. Là, je fais la course avec, et je suis en mesure de les distancer à la longue !

km 21,1 Les fins de course sont rarement évidentes, mais je m'en sors bien malgré un vent récalcitrant. Je me souviens avoir fini à même allure 1 an plus tôt, alors que mon allure moyenne était bien inférieure : ça fait 10' que ma montre n'affiche plus les secondes, mais je sais que mon objectif est en passe d'être atteint.
J'approche la ligne et je lis de loin "1H12'32" : ça va le faire. Je sprinte comme je peux et coupe la ligne, à la 4ème place, et avec un temps de 1H12'40" !!

Nouveau record personnel explosé !! Nouvelle satisfaction surtout que les conditions n'étaient pas forcément évidentes.
Au final, j'y ai pris beaucoup de plaisir, et voit l'avenir toujours plus sereinement. Les temps tombent et commencent à devenir vraiment sympathiques.
Fin de la saison hivernale : j'ai été aux championnats de France de cross, et suis qualifié pour les France de 10km et de semi-marathon : que demander de + ??

Si, un temps plus clément. Car en raison de chutes de neige en moyenne altitude cette semaine, je dois revoir mon programme d'entrainement, ayant de base opté pour aller en montagne ce week-end faire de la course à pied et du vélo. Mais les conditions ne s'y prêtent guère..
A voir !

Prochaine course, objectif de début de saison, le trail de Buis-les-Baronnies = 13 avril
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenox

avatar

Messages : 2433
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 29
Localisation : Ifsttar

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Jeu 27 Mar - 17:56

Bravo, très belle performance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo81

avatar

Messages : 2469
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Ven 28 Mar - 8:48

Eh bien Gwenaël, tu es parvenu à mettre en application tes ambitions temporelles sur le semi-marathon. Ce n'est pas un coup d'épée dans l'eau, mais une façon supplémentaire d'affirmer l'efficacité de tes prestations. Tu dis et tu fais, bravo.

C'est signe que tu vises juste et bien. Tu as acquis et appris à gérer ta physionomie sur des distances courtes et moyennes. Tu as la capacité de maintenir un rythme des plus effréné sur un semi. L'assiduité à l'entraînement et l'approche "scientifique" de ton sport font de toi quelqu'un qui peut désormais prétendre à un palmarès des plus étoffé.

Ces moments vécus à user le bitume et autres chemins boueux avec les sensations éprouvées te guideront dans l'existence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majiced

avatar

Messages : 3915
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 61
Localisation : Blagnac

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 7 Avr - 13:32

le trail de buis les baronnies,dans la drome?? Tu vas en chier mon coco!
la région est superbe mais c'est sacrément vallonné...bon courage mon ptit fiston.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5422
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Mar 15 Avr - 15:21

4ème manche du TTN court 2014 - Trail de Buis-les-Baronnies (26) - 24,7km - D+ 1100m

Support des Championnats de France de Trail qui auront lieu fin septembre, j'étais dimanche à Buis-les-Baronnies pour la 4ème manche (sur 9) du Trail Tour National Court 2014, 1ère épreuve de 4 auxquelles je compte participer pour le compte de ce challenge.
Après un petit craquage la semaine post-semi-marathon et notamment 3j sans courir du 28 au 30/03 au lieu d'aller en altitude, j'avais repris les bonnes habitudes et l'entraînement normal ces 2 dernières semaines. Pour autant, et compte tenu d'un manque d'entraînement en côte/montagne, je m'attendais à ne pas forcément être totalement dans le coup.

H-1
Temps nuageux, mais on sent que ça va bientôt s'élever. Le cadre est magnifique au sein de la Drôme Provençale, secteur que je ne connaissais absolument pas.
Je pars faire mon échauffement vers 09H10 alors que les premiers du 38km - partis à 7H - sont déjà passés depuis 20mn dans Buis-les-Baronnies, après 25km d'efforts. Pas mal d'effervescence dans cette petite ville et de beaux spécimens. On voit de suite que ce n'est pas qu'une course "locale".

M-15
A 15mn du départ, alors que je suis changé et fin prêt, je fais mon boulet. Impossible de remettre la main sur ma clef de voiture. Je la chercherai pendant 10mn avant de capter qu'elle est sur le toit de ma voiture. Je me presse de rallier l'enceinte de départ... Où il y a déjà du monde qui attend. Ne voulant pas gruger - et de toute manière je ne sais pas si j'aurai pu - je me mets dans la file aux alentours de la 2 ou 300ème place. Je sais déjà que je vais perdre entre 30sec et 1mn d'entrée, et que je vais devoir cravacher pour remonter et bien me replacer. HEUREUSEMENT que la portion de routes et chemins avant d'entamer les vraies hostilités (km5,7) est longue; sans quoi, j'aurai été très ennuyé.

Départ (altitude 378m)
10H00, on nous lâche pour les 24,7km à parcourir, sous un soleil magnifique qui a pris place dans le ciel voilà 20mn. Comme prévu, je passe les 30 premières secondes à l'arrêt, marchant à peine. Puis je reperds 10-15sec dans le paquet, à essayer de me frayer un chemin. Enfin 500m écoulés dans le village, et nous bifurquons déjà sur la droite, sur une route qui grimpe suffisamment pour que les rythmes soient assez différents d'un athlète à l'autre.

km 1
J'essaie de ne pas non plus trop m'employer sur l'entame de course, me rabâchant que le temps perdu, il est perdu et que ce n'est pas en en mettant trop d'entrée que ça améliorera la chose. Surtout qu'en 25km de trail, on a le temps de se refaire et de voir l'impact de ce départ loupé ne pas être trop important.
Dans le 2ème km, je remonte les futures premières femmes de l'épreuve, assez reconnaissables à leur physique et à leur cadence ! La pente est irrégulière, mais fait déjà mal alors que - pour ma part notamment - je n'ai pas pu faire mes gammes juste avant le départ. J'espère que ça me servira de leçon !!

km 3
Au bout de 2,6km, je sens le besoin de souffler pour récupérer de ce départ somme toute rapide. Pas de plat; que des relances avec quelques parties de descente pour que tous nos membres soient déjà aux aguets pour la suite.
L'avantage, et j'essaierai de réétudier le tracès via une vue satellite, c'est que ce parcours sera totalement identique au mètre près à celui qu'on courra en septembre, pour les championnats de France. Ca sert donc aussi de bon repérage pour plus tard, et pour voir où je peux m'améliorer.

km 5
A peu près 5km parcourus, et je commence à ne plus beaucoup remonter de concurrents. J'en profite même pour essayer de décrypter l'allure de chacun. Je repère assez vite qui est mieux sur les parties ascendantes, qui l'est davantage dans les descentes etc. De fait, je me mets dans le sillage d'un mec ou à moins de 15sec de ce gars-là qui adopte une allure qui me va, moyennant les passages.
Beaucoup de travail avec le corps à réaliser !! J'essaie d'adopter les meilleures attitudes suivant ce qu'on nous propose (corps en avant dans les montées raides; buste vers l'avant aussi dans les phases de descente pour maximiser la vitesse et diminuer les contacts et le risque de blessure et de fatigue musculaire etc.).

km 7-8
La première vraie grimpette a été bien digérée. Après un peu de descente, on se dirige vers le 2ème morceau. toujours le même rituel ! La pente est toujours irrégulière. Tantôt des chemins réguliers, roulants avec une pente de l'ordre de 7-8% qui se courent bien; tantôt des passages un peu plus raides où certaines portions nécessitent - pour moi en tout cas - de marcher.
Passage en haut de cette 2ème bosse sans souci, me sentant bien physiquement et au niveau du souffle. Je "gère" entre guillemets mon effort, sachant que de toute façon, on se fout un peu des autres. Le principal, c'est d'avancer comme l'on peut soi-même au mieux, pour ne pas exploser, ne pas se blesser et finir au mieux !

km 10
Dans la partie descendante ou plane, pas mal de piquants. Je me heurte un peu à tout, et je cogne même, bcp plus loin, un petit tronc qui s'érigeait sur toute la largeur du chemin emprunté. Je suis concentré et je m'efforce au maximum d'être offensif dans les parties descendantes, mon point faible jusqu'à ce jour dans ce type de course !
Même si sur quelques passages, j'ai du mal et me montre hésitant à perdre pas mal de temps, je suis globalement vraiment plus efficace qu'en octobre dernier, aux Templiers.
En ce qui concerne ma position dans la course, je n'en sais rien du tout; mais pensant me situer autour de la 30-40ème place. En réalité, je suis bien mieux classé !

km 12
Un peu après le km11, on devait avoir une montée longue et piquante par endroits. Je l'aborde bien, en remontant et dépassant le mec dont je suivais à peu près le tempo depuis le km5. Mis à part un mec, je ne me fais pas dépasser et je remonte 3-4 concurrents, ce qui montre ma bonne gestion de course ! Je suis plus efficace sur les portions grimpantes, grâce à mon gabarit longiligne, mais une fois arrivé au sommet de cette difficulté, je vois que je suis plus efficace aussi en descente : un mec va me laisser passer d'ailleurs car je fondais sur lui ! Vraiment plaisant d'être dans ce rôle-là !! En octobre dernier, j'étais dans l'autre rôle, celui qui devait laisser passer et incapable de suivre ces mecs-là même sur du replat, et ça fait mal à la tête...

km 15
Passé en 49' au km10, je passe là en 1H13' et quelques au 15ème kilomètre. La plupart des difficultés est derrière moi, donc je suis dans des temps de passage plutôt bons ! Nous dévalons la pente avant d'attaquer l'ultime difficulté du parcours, courte et raide. km16, virage à droite et c'est parti ! En effet, c'est raide. Devant moi, je vois que je reviens sur un concurrent. Je me rapproche rapidement car il marche dans la bosse quand moi je trottine ou marche, mais plus énergiquement.
Très facilement reconnaissable du fait de son gabarit atypique, j'ai envie de me pincer pour le croire.. Je dépasse et distance immédiatement Emmanuel Meyssat, "THE" référence en trail court de ces dernières années, vainqueur ici-même l'an dernier, vainqueur à Millau en octobre et qui m'avait mis à cette occasion plus de 35' dans les dents !
Pas le temps de tergiverser même si je comprends qu'il est forcément dans un jour sans (il revient d'un bloc d'entraînement effectué en Inde : virus ?), je poursuis ma marche en avant, en me disant que ma perf' est quand même pas mal aujourd'hui; et en me disant que même si on arrive sur du terrain que je n'aime pas - la descente - il ne faut pas qu'il me revienne dessus !

km 17 à 20
Passage en haut de cette ultime bosse, point culminant du parcours (au-delà de 1030m). C'est parti pour quelques km de descente, en grande partie sur chemin, dont certaines portions sont assez techniques; et d'autres moments où on court sur le bitume pour rejoindre d'autres chemins. Toujours pareil : être le + efficace possible !!

km 21 à 23
Arrivé au 21ème km, c'est bête mais c'est à ce moment-là que j'ai un coup de moins bien. Dans une ultime portion pentue de descente, j'ai la voute plantaire qui surchauffe et je ralentis nettement ma cadence. Je laisse d'ailleurs passer un mec qui naviguait encore à 2sec de moi, mais je ne voulais pas le gêner. Il m'a même dit que je n'avais pas à m'effacer ainsi. Mais bon, l'écart de vitesse était conséquent à ce moment-là. Il finira 4sec devant moi au terme de l'épreuve, au prix d'un bon final de ma part !
Donc retour au 22ème km, où on rejoint le bitume pour quelques centaines de mètres dessus. Mes forces s'amenuisent; il fait chaud et j'ai bu mon 0,5L de boisson emmené en bandouillère. Je me fais violence car 2 mecs naviguent 10-12sec derrière moi.

Arrivée
km23, nous quittons la route et empruntons un chemin irrégulier. Tantôt je vois les mecs devant moi (2), tantôt non. On me dit que je suis 18ème... C'est là que je réalise que je fais une belle perf'; également car je vois à ma montre que je serai en moins de 2H ! Ce qui suppose une vitesse moyenne aux alentours de 12,5km/h sur l'épreuve, ce qui est très bien.
500m à faire. Je fonds sur l'un des 2 concurrents devant moi qui semble en avoir plein les baskets. Je le dépasse à 250m de la ligne, alors que le gars que j'ai laissé passer dans la descente n'est qu'à 20-25m de moi. J'ai beau m'employer, je reste derrière.

Résultat
Une belle 17ème place en 1H57'25", avec une vitesse moyenne de 12,6km/h !
Je termine à 12' du premier, alors que je visais objectivement à finir à moins de 15-20'. C'est donc tout bon, sachant que si j'ai beaucoup progressé en ce début d'année, j'ai encore une grosse marge de progression sur le trail : n'ayant que peu d'entraînements adaptés à cette discipline.
J'ai pu regarder les références des mecs qui finissent autour de moi, et je me rends compte que je suis en constante progression, ce qui me donne bcp d'espoirs pour la suite !

http://bases.athle.com/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=0&frmcompetition=146123&frmepreuve=24.7km+TTN
http://runraid.free.fr/courses/classements.php?annee=2014&course=trail-drome-25km

Enfin, pour l'histoire, je termine 1'20" devant Fabrice Largeois, un local qui m'a battu sur mes terres à Peaugres en novembre dernier, ou encore à la course que j'ai disputé fin février en Ardèche. Ce qui prouve que plus le terrain est difficile, et plus ça me convient. Alors que ce gars-là fait du trail depuis plusieurs années, quand je n'ai que 3-4 courses disputées à mon palmarès. ça donne encore + d'espoir d'essayer de remporter MA course en novembre prochain.

Prochaine course : le 04/05 - un 5000m sur piste lors du 1er tour des Interclubs girondins
Prochain trail - 5ème manche du TTN court 2014 : Les voleurs de Temps, le 08/06

Pour l'heure, place à ma seule semaine "off" de 1ère partie de saison, où seuls 2 footing sont programmés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5422
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 28 Avr - 16:21

Salut à tous,

Je me demandais où vous en étiez de vos activités sportives ?? Ayant revu Thibaut ce week-end, qui entame doucement sa préparation aux trails de la fin juin et mi-juillet, qu'en est-il pour vous autres ??

Autrement, une période plus calme pour moi après un gros début d'année. Une semaine de craquage complet niveau bouffe avec apparition d'une forte douleur sous le talon - en partie externe - puis une reprise qui s'est bien déroulée malgré tout.
Inter-clubs le week-end prochain, avec un 5000m sur piste qui m'attend. L'inconnu totale !! Notamment en lien avec ce talon douloureux.

Mais la bonne nouvelle du jour est que je fais parti des 10 chanceux à avoir gagné mon dossard pour les Championnats de France de Trail Court qui auront lieu sur le même parcours que celui où j'ai bien performé il y a 15 jours. C'est toujours ça en moins niveau dépenses..

Au plaisir de vous lire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
legadelery

avatar

Messages : 3061
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30
Localisation : Vesoul

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 28 Avr - 17:01

Ba moi j'ai du arrêté le rugby à cause de mon déménagement. Vu l'achat de la maison, je n'ai plus le temps d'en faire.

Je me cantonne à du badminton, du foot et un peu de vélo quand j'ai envie

_________________
Legadelery
Dijonnais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majiced

avatar

Messages : 3915
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 61
Localisation : Blagnac

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Mar 29 Avr - 11:34

Je me prépare pour le concours de celui qui mange le plus de quick n'toast en 30 min.
J'ai fait 28e au tournoi d'enquillade de mignonettes de ricard avec 217 en 3/4 d'heure.
Plus sérieusement, je n'ai pas fait monter mon coeur au delà de 130 pulses depuis 6 mois, la dernière fois que cela s'est produit c'est quand j'ai dépassé les 200km/h sur l'autoroute qui mène à Tarbes...
J'ai pour objectif de faire moins de 4h50 au marathon de Toulouse et quelques 10km en préparation à cette épreuve. Reprise du foot entreprise probable et du vélo avec les beaux jours..
Pépé est un athlète, ne l'oubliez pas  Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5422
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Mar 29 Avr - 11:39

Lolo81 nous a claqué un 3H18'33" ce dimanche au marathon d'Albi !! Et s'offre une belle 86ème place, sur un total de 436 arrivants !
Très belle perf' !!
Donne-nous vite tes impressions dès que tu le pourras Wink

N.B : il réalise près de 14' de mieux que son marathon effectué à Toulouse à l'automne dernier. ça montre la performance personnelle réalisée !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majiced

avatar

Messages : 3915
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 61
Localisation : Blagnac

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Mar 29 Avr - 14:27

magnifique Lolo! Il était à domicile et énervé comme jamais...Il y a t'il eu une nenette venue en tongue pour faire la course?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Routch
Admin
Admin
avatar

Messages : 4259
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 34
Localisation : ch'nord

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 5 Mai - 9:45

Et bien moi après ma prospection d'un club de rugby à Dunkerque où il a fallu me rendre à l'évidence que ce n'était pas pour moi (les mecs s'entrainent trois fois par semaine + un match le dimanche... Hého les coco j'ai une femme et un gamin je peux pas partir de chez moi 4 fois par semaine...), une tentative dans le club de foot de mon bourg (pareil les mecs voulaient que je viennes trois fois par semaine tellement je suis bon..) j'ai décidé avec mon frangin de me mettre au tennis.

Du coup une fois par semaine je me crois à Rolland Garros et j'explose mon frangin à coup de balle jaune (bon ok c'est plutôt équilibré et par rapport à ma femme je suis encore un gamin)...

_________________
L’alcool tue lentement M’en fous je suis pas presse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ente.forumotion.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: perfomance personnelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
perfomance personnelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 39 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» NOSTALGIE PERSONNELLE
» Poésie : personnelle ou universelle ?
» Opinion personnelle
» Recette personnelle
» Ma fiche personnelle ( enfin presque ^^)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TSE :: l'agora :: foot-
Sauter vers: