TSE

tse
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 perfomance personnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant
AuteurMessage
lolo81

avatar

Messages : 2464
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Jeu 3 Mar - 12:13

Je te soutiendrai.
Tu fais le long, Si oui, tu comptes mettre combien de temps. 39, 40 min?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5399
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Jeu 3 Mar - 13:47

Merci Lolo !
Difficile de parler en terme de temps. Profil ultra roulant ? Y'aura quand même pas mal de virages, mais ça n'a pas l'air sélectif de prime abord. Ensuite, reste à savoir s'il y aura des buttes. Idem, là comme ça, il ne semble pas en avoir. Mais ce serait surprenant.
11645m, sur un terrain de cross avec l'humidité actuelle, l'hippodrome et la forme du moment, je tablerai plutôt sur du 42-43'. C'est la place qui importe. 180ème y'a 2 ans... Je pense que je serai en-deçà cette année. Objectif Top 150 si je peux. Mais je parie sur 230/240
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo81

avatar

Messages : 2464
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Jeu 3 Mar - 14:17

D'accord. Le temps que j'avais estimé était établi compte-tenu de tes références sur 10 km sur ROUTE. J'ai carrément oublié qu'il s'agissait d'un terrain qui peut être boueux à l'occasion et avec des relances qui plus est.
Quelles chaussures tu utilises pour ce genre de course?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bruno



Messages : 1478
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 31
Localisation : paris

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 7 Mar - 7:45

Mon semi marathon:

J'ai fait le semi marathon avec un collègue de bureau.
J'avais déjà fait le 10km avec lui: 47'29 pour moi et 3s de plus pour lui. On a à peu près le même niveau mais j'ai pas m'entrainer autant que je le voulais.

Départ:
départ: Je suis mon collègue. On remonte un peu parce qu'on a l'impression que ça n'avance pas bien vite à cause des bouchons.
km1: Il me dit 5'50 le 1er km. Il accélère. Je le suis.
km2: Je sens qu'il va beaucoup trop vite. Il me 5'15 de moyenne sur les 2 1ers.
à 2.5km je décide de courir à mon rythme parce qu'il continue aussi vite.
Je tiens une bonne allure.
5km: 26'33. Allure tranquille sans être essouffler en espérant tenir jusqu'au bout avec une légère montée et vent de face peu génant en raison du nombre de personnes
km10: 26'34 au 2ème 5km. Avec une régularité au km interessante
km10.5: début de douleur dans la cuisse et je sens que je commence à avoir des ampoules. Je ralentis et maintiens mon allure à 10.6 contre 11.4 auparavent
je tiens cette allure jusqu'à 14ème km.
km14-15: Grosse montée je craque et je suis loin d'être le seul. je marche, je sens ma tête qui tourne. Heureusement le ravitaillement est pas très loin. Je mange 4 quartiers d'orange et une bouteille d'eau. Ça va mieux, j'alterne course et marche jusqu'à la fin.
8.5km/h sur 3 km. Puis 9.4km/h sur les 5 derniers.
Le dernier km est interminable. Dès que j'essaye de courir mes ampoules du pied gauche et ma cuisse droite me demandent ce que je fais alternativement... Pas de possibilité de sprinter sur la fin mais très heureux!

résultat final 2h05m53s.
Bien loin de mon objectif mais très heureux de l'avoir fait.
Beaucoup d'ambiance sur le parcours. Parcours très sympa (Vincennes, nation, faubourg saint antoine, bastille, rue de rivoli, hotel de ville, quai de seine, daumesnil, charenton, Vincennes).
Mais je retiens que sur le semi il y a 10km de trop...

Mon collègue a pulvériser ses espérances : 1h44m33s.
Et ma collègue qui ne devait pas participer l'a fait. Elle avait fait 48'30 au 10km la dernière fois.
Elle a réussi son semi en 1h48m40s.

Je finis sur le podium de mon service... à la dernière place. Et je retiens qu'il y a 10km de trop sur un semi...
Et il y a pas à dire: sans entrainement poussé, la course ça ne s'invente pas!

anecdote: une femme voulait sortir en voiture sur le parcours. Elle criait à tout le monde: je suis chez moi je fais ce que je veux et là je veux sortir. Elle essayait de forcer le passage sur les gens. La conne. Elle avançait pile quand j'arrivais et comme je courrais sur le côté elle ma bien fait peur mais bon juste eu un peu peur surtout que je n'étais pas très lucide.


Dernière édition par bruno le Lun 7 Mar - 8:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo81

avatar

Messages : 2464
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 7 Mar - 8:53

Salut Bruno.

Et oui la course à pied ne s'improvise pas et encore moins lorsque l'on veut attraper un chrono. Cette expérience t'aura permis de constater cela et c'est déjà beaucoup. Lorsque tu voudras t'attaquer à un semi, tu l'aborderas en conséquence.

"km10: 26'34" . Là je crois qu'il y a un problème. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bruno



Messages : 1478
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 31
Localisation : paris

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 7 Mar - 8:58

Je m'étais entrainé mais j'ai eu des problèmes persos qui ont fait que j'ai pas pu autant que je le voudrais.

je voulais dire 26'33 au km 5. 26'34 au deuxième 5km.

Mais au km10 je me suis aussi dit: là je crois qu'il y a un problème. J'ai plus de jus.
Alors que la semaine d'avant je faisais 51 min en fractionné au 10km (en trottinant 1/4 du temps...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5399
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 7 Mar - 11:08

Salut,

Déjà, un bon point : même pas bien, aller au bout, ça montre que côté "caboche", tu es là ! Car plus d'un aurait mis le cligno juste avec les ampoules, sans même parler du bobo à la cuisse & Cie.
Après, la désillusion au niveau chronométrique est légitime, mais comme tu le dis, beaucoup de noises niveau perso donc c'est déjà très bien d'être arrivé au bout ! Wink

France de cross long - Hippodrome du Mans - 11645m

De retour du Championnat. Et j'ai envie de dire que j'ai "enfin" couru un pur cross, à savoir beaucoup de boue sur un parcours rendu cassant par cet aspect ! (pour ceux qui auraient vu le live ou replay vidéo). Autrement, comme pressenti, un parcours tout plat hormis 2 buttes : courtes, mais une des 2 très raide et juste après une longue partie boueuse donc son passage était finalement délicat...
L'impression générale de subir très tôt dans la course, et d'être limite tout le long.

Départ
Sas équipe réservée grâce à notre qualif' obtenue, c'est autant de stress en moins par rapport aux individuels qui doivent se placer très tôt avant le départ proche de l'entrée. Les box sont petits, le rétrécissement post-départ étant en + très précoce, j'opte pour un départ au sprint avant de temporiser. 3ème de l'équipe aux Inter, je pars juste derrière 2 collègues et me situe (vidéo à l'appui) aux alentours de la 100ème place au bout de 150-200m. Un peu tassé à l'intérieur du virage, le 1er tour est cahotique !
En fait, avec les passages des courses précédentes, la boucle est devenue ultra boueuse, et il est totalement impossible de récupérer du départ rapide. Chutes de quelques-uns, d'autres qui manquent de se casser la gueule, moi y compris. Quand tu perds toute ta vitesse dans la boue, et subis la force ventouse à chaque foulée sur la relance, bah t'en chies comme un pape !

km 1 à 4
De ce départ trop vite et très difficile pour le corps, je vais mettre 1 grande boucle et demie à m'en remettre. Semaine de reprise d'un entraînement plus conséquent, j'ai fait 2 séances importantes de renfo musculaire, qui vont me peser jusqu'au km7-8. Je subis beaucoup les parties boueuses, et sur les quelques relances sur les parties roulantes, je peine à faire jeu égal avec mes camarades de jeu.
Milieu de 2nde grande boucle, je sens que je suis totalement dégueulasse comme tous mes camarades, c'est marrant et ça rajoute du piment.

km 4 à 7,5
Je remonte en milieu de 2nde boucle un copain, qui semble piocher sur ce parcours difficile, et qui avait fini 20" devant moi aux Inter. Je le dépasse, et tente de garder mon rythme. Combien suis-je ? A écouter les gens sur le bord, on navigue vers la 150ème place. Je me dis "pas si mal en fait !", mais je sens que je ne vais pas tenir la distance, vu l'entraînement aléatoire suivi depuis 1 mois. 3ème boucle, j'ai enfin repris du souffle, et souffre un peu moins sur les zones boueuses, en essayant de mieux choisir mes trajectoires, pour tenter de trouver des parties un peu plus courables au milieu de la gadoue.

km 7,5 à l'arrivée (11645m)
2 boucles à réaliser. Je commence à aller mieux : comme d'hab, en mode diesel. Avec 2-3 mecs, c'est chassé-croisé. Sur les parties difficiles, je suis mieux. Sur les parties roulantes, ce sont eux qui déroulent mieux. Sur la fin de la boucle, j'aperçois le 2ème du club (1er aux Inter) qui n'est pas très loin devant : ça me motive à faire l'effort pour le remonter et l'exhorter à revenir avec moi.
Entame de la dernière boucle, nous fondons à 3-4 sur lui, je le passe et l'encourage vite fait. Un gars prend un virage à l'arrêt avant une partie boueuse... "'Culéééééé !!", va tenter d'accélérer avec déjà 10km dans les pattes. Il faut se faire mal je me dis. J'entends toujours les gens nous indiquer une 150-160ème place environ, je me dis que ce serait cool de rentrer dans les 150; alors que je ne savais pas avant le départ si j'arriverais à finir dans les 200 (440 à 450 concurrents environ au démarrage). Je finis bien, j'en arrive à avoir en visu, puis à rattraper et même dépasser à 500m de la ligne d'arrivée le 1er concurrent du club. Mais sur la toute fin, l'emballage final, j'ai du mal à envoyer du steak : je me fais passer par 3-4 mecs, et saute sur la ligne un des gars avec qui on a fait jeu égal sur les 5-6 derniers km (un gars d'Aix-en-Pce).

Bilan
156ème place finale - 132ème français (les étrangers sont tolérés sur la course) : soit 25 places de mieux qu'il y a 2 ans, et ce après un mois de février compliqué à gérer entre réveil de la tendinite et les vacances au Mexique : de très bon augure en vue de la suite de la saison.
Je m'aperçois malgré tout qu'en janvier-février, j'ai borné 520km en running, et 250km en vélo : ce qui doit être une première pour moi ! Laissant penser que j'enquillerai près de 3500km de run sur l'année civile sans autre pépin... Je touche du bois !

4'48" de retard sur le vainqueur français. C'est beaucoup, mais pas tant que ça à la fois. ça représente 25"/km, c'est énorme, mais dans les standards habituels sur ce format de course. Toujours de bon augure comme je disais !

La suite
Un 10km dimanche prochain, où je pense que je manquerai de rythme, mais bon.. Essayons d'améliorer la marque perso malgré tout; puis le Ventoux dans 15j ! Là, je vais prendre cher...

Salutations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5399
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 14 Mar - 10:14

10km de St-Médard

Peu de temps, résumé rapide.
Je sentais (savais) que les France de cross n'étaient qu'un leurre de mon réel état de forme actuel, étant donné mon manque de travail (voire l'absence) en fartlek et seuil depuis 1 mois et demi. Mais ayant fini avec des mecs en 31'30" sur 10 bornes aux France de cross, je voulais espérer pouvoir accrocher les 32' hier au 10kil de St-Médard. La réalité a rapidement repris le dessus...

10H00 : Départ suicidaire à vouloir suivre le gros du groupe de contre, avec des gars capables de courir sous les 32'. Passage en 3'03" au 1er km, puis en 6'09" aux 2000m : bien trop rapide pour l'entraînement que j'ai dans les pattes, surtout que j'ai fait une dernière semaine "bourrin" avant le Ventoux. Je décroche avec personne pour me remonter de l'arrière. J'attaque alors 3km en étant quasi seul, et face au vent. Dur ! 15'58" au passage au km5, je sais déjà que le record perso ne sera pas au bout de la course. Je me fais remonter, et n'arrive pas à tenir le rythme des gars (3'15"/km) davantage que quelques centaines de mètres : c'est là où je me rends compte de l'intérêt de faire le scenario de course habituel (remonter sur les gens) : c'est bien mieux qu'être en souffrance et ne rien pouvoir faire.
J'essaie de ne pas m'écrouler et de finir correctement malgré tout, mais j'avoue que l'esprit était déjà tourné vers le Ventoux, en me disant que ça me fait avant tout une bonne ultime séance de seuil.

Au final, une 39ème place anecdotique et un temps de 33'00" à la montre, 32'59" au réel. Je ne vais pas faire le pleurnichard, c'est un très bon temps malgré tout, bien meilleur que mon 35'03" d'octobre dernier, mais loin des espérances post-cross.

Place à une semaine bien plus soft afin d'être mieux armé au Ventoux !!

Bonne semaine à tous les sportifs, et les - sportifs aussi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo81

avatar

Messages : 2464
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 14 Mar - 11:23

Tout d'abord, un grand bravo. En effet, 33' sur 10 km me donnent littéralement le tournis. Tourner à 3'17" au kilomètre sur cette distance c'est fantastique.

Le raison pour laquelle j'admire ce genre de performance est la suivante et est assez concrète.  

Tu as couru à 18.18 km/h. Les seules fois pour lesquelles je cours à cette vitesse (bon un plus vite : 18.94km/h) sont pour mes séances VMA de 10 fois 200 m en 38". De là à courir 10 km à cette allure.  affraid  affraid

Après une correction tout de même dans tes propos, lorsque tu parles de "bonne ultime séance de seuil". Ce n'est pas tout à fait cela. Le seuil dont tu parles se situe selon les sources entre l'allure marathon et l'allure semi-marathon. Disons entre 80 et 90 % de la fréquence cardiaque maximale (FCM). Il existe aussi le "seuil plus" entre l'allure semi et 10 km, mais très peu en parle.

Un 10 km, se court proche de 95 % de la FCM en fin de course.

Ce n'est donc pas une séance de seuil que t'as faite, mais une sacrée performance sur 10 km.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5399
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 14 Mar - 11:29

Exact Lolo ! Une vraie séance de seuil, j'aurai tourné sur des paliers max de 10 à 15', et à des allures moindres. Mais bon, au final, je tourne sur du 3'19" à 3'24" du km4 à la fin : donc sur mes allures semi-marathon en temps normal !
Encore pas mal de sport, mais en mode "à la cool" jusqu'à mercredi compris, puis je relâche complet jeudi-vendredi.

Chaud patate Lolo ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo81

avatar

Messages : 2464
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 14 Mar - 11:35

Tu relâches, donc pas de séance le veille de la course. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5399
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 14 Mar - 11:40

Non non, juste un footing de 25-30mn Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5399
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Jeu 17 Mar - 10:19

Que serait donc un trail hivernal sans neige ? Shocked

Grâce à un joli "retour d'Est", il est tombé de la neige en quantité sur le massif du Ventoux (et encore, c'est pire sur le Gardois donc on échappe au pire). Ce qui promet à Lolo et moi de magnifiques panoramas pour ce week-end.
La mauvaise nouvelle, c'est que les chutes de neige ont atteint 10cm à 700m d'altitude, alors qu'on est censé passer à 1911m hein. affraid
Du coup, l'organisation n'est pas encore en mesure de nous indiquer si l'on passera effectivement ou pas au sommet. Snif !

Mais motivé(s) à blooooc !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5399
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 21 Mar - 14:26

Ergysport Trail du Ventoux 2016 - 45,4km - D+ = 2200m environ


Samedi 19 mars
15:40 : me voilà sur place pour aller récupérer mon dossard, repérer le parcours et retrouver Lolo. Pas de neige en partie basse grâce à des journées assez ensoleillées et douces depuis mercredi. Par contre, de la neige au-delà de 1500m. Lolo est en pleine forme et prêt à en découdre avec le Ventoux ! Cette année, malgré la frayeur de dernière minute et un petit changement de parcours à 3-4km du sommet, nous allons bien grimper le Mont Chauve jusqu'en haut !
Petite pasta party partagée avec Lolo et mes parents, et soirée chacun chez soi.
Une nuit très très courte : mon lit en chambre d'hôte est un peu "bof"; je me réveille en cours de nuit, pense qu'on doit pas être loin du petit matin, et j'attends mon réveil... Longtemps. Avant de me lever (au bout d'1, 2H ?) pour vérifier l'heure : 03H42. Oops ! J'ai dû dormir 2H, 3 p-ê... Je sommeille et m'endors p-ê 1/2H supplémentaire avant un réveil à 5H. Bon, avec l'adrénaline de la course, pas besoin de sommeil la veille.

Dimanche 20 mars
08:00 : après un petit échauffement, je me place sur la ligne, cherche du regard où est Lolo : pas trouvé. Les élites viennent se mettre devant et je vais partir en 5ème ligne environ.
Objectif du jour : expérimenter la distance, finir sans me blesser et espérer une fatigue musculaire la plus tardive possible (sortie la plus longue effectuée depuis la reprise ? 2H15' sur la course enneigée de janvier...).

Départ
5mn de retard, mais nous partons. Le temps est globalement nuageux, mais des éclaircies sont possible. Je pars avec un camelbak contenant mes 2 bidons de 50cL, 3 barres et 3 gels salés. Mes parents seront aux 2 ravitos (km13 et km30) pour me recharger en eau.
Départ prudent pour tout le monde. C'est là qu'on comprend toute la difficulté qui nous attend, si même les cadors partent aussi prudemment.
"Coucou" : Lolo vient de me remonter alors qu'on navigue vers la 40-50ème place. Il a l'air bien. Lui aussi a fait le choix de partir habillé (veste coupe-vent), veste gore-tex pour moi que j'ai serré à la taille car il fait bon dans la vallée.
km3 : je sue déjà à grosse gouttes avec mon attirail : j'ai un T-shirt long technique par-dessus lequel un T-shirt et donc mon camel. Premières rampes : j'ai mal aux quadri même en gérant mon effort. Le renfo effectué à J-5, je m'en doutais mais : Grosse erreur. Déjà que je me suis tapé un 10km à fond de balle à J-7, il faut garder de la fraîcheur pour une course comme ça. Bref, à ce moment-là, je me dis que la course sera longue...

1ère partie d'ascension
Pas mal de pierriers sur ce secteur. Les montées sont assez cassantes avec pas mal de zones de relance. Devant, c'est déjà parti ! On devine B. Brochot au devant des favoris avec les meilleurs pas loin (Pommeret, Van Gasse (BEL), David); les autres favoris un peu plus diesel sont un peu derrière (Martin, Court).
Pour ma part, je commence à gérer mon effort en m'efforçant de me rappeler que je suis parti pour 5H d'efforts, et qu'il ne me sert à rien de me mettre dans le rouge. Je navigue aux alentours de la 35ème place, ayant assez souvent 2-3 bonhommes en ligne de mire. On longe la route par moments, puis retombe dans la garrigue, ou sur des chemins un peu plus large où il est possible de prendre le temps de boire une lampée (km8) et d'anticiper la suite des réjouissances. Après 50' d'effort, je me mange donc une barre tout en laissant partir devant 3 mecs qui en ont profité pour me remonter. Je continue ma progression sachant que derrière moi, il y a un mec du team Salomon (Alarcon) derrière lequel je devrais être car ayant un entraînement plus adapté que le mien, et étant un poil meilleur que moi sur ce profil.
km12,5-13 : nous approchons du 1er ravito. Qui me remonte ? Le Alarcon en question. Nous passons à ce 1er ravito ensemble. Mon père est là pour me filer les bidons, nous échangeons quelques mots en marchant, "tout va bien, je gère mon effort" lui dis-je, et je repars. Les premières traces de neige ont fait leur apparition, et nous courons sur ces premières portions légèrement enneigées. Je me fais distancer petit à petit par Alarcon et un autre gars, mais en les gardant dans le viseur. ça va de mieux en mieux ! Diesel que je suis également...

2ème partie d'ascension
km14-15 : nous abordons des portions de + en + enneigées. Le décor est vraiment sympa - je compte sur Lolo pour mieux vous relater ça - je continue ma progression en ne pensant qu'à mon effort, et pas celui des autres.
km16 : tiens, mais qui est en train d'essayer d'accrocher mon porte-bagages ? La 1ère femme, Caroline Chaverot. Bon, je m'y attendais, mais quand même. ça me met un coup de boost. Nous attaquons une portion totalement enneigée... Sur la route qui monte au Ventoux depuis le Mont Serein. Après avoir temporisé un peu, gardant Caroline à 10m environ, je reprends une foulée plus dynamique malgré quelques appuis fuyants. Je rattrape un gars, me fais doubler par un autre, et en profite alors pour me ravitailler en gel : anticipant la fin de l'ascension et l'entame de la descente.
km18 : une petite partie raide à gravir : la féminine que j'avais redistancé m'avale comme un autre camarade devant; un autre me remonte. J'en "chie" !! Je n'avais jusqu'ici rarement eu le contre-coup de l'altitude.. Aujourd'hui, c'est le cas. J'ai un point au coeur qui se développe, et je sens que l'oxygénation de mes cuisses peine à se faire : je subis la fin de l'ascension, malgré l'édifice du sommet en vue : 2 autres gars me remontent, nous attrapons le vent de côté sur les 500 derniers mètres d'ascension, je lutte... Et enfin la délivrance ! 1900m : j'y suis !

km20 au ravito n°2, km31
Même pas le temps d'en profiter, je pars direct dans la descente. Certains randonneurs se sont tapés l'ascension de 5-6km pour nous encourager ou juste pour se balader, tandis que cette descente - enneigée - est irrégulière avec des passages quasi plat, et d'autres avec une bonne pente jusqu'à 10-12%. Avec le trail hivernal fait en janvier, je profite de l'occasion pour retrouver les réflexes d'appuis dans la neige : de la même manière qu'une descente de pierrier, le talon en avant. Je descends bien ! Je remonte sur la 1ère féminine et un autre gars. J'accuse juste un peu le coup sur une portion de relance, avant de repartir de plus belle. Distancés, je remonte sur un autre gars bien moins rapide. Idem, je m'arrête pas et continue. Moi le mauvais descendeur, est-ce que je présume de mes forces ? On continue jusqu'à la traversée de route à proximité du Chalet Reynard; idem, je fonds sur un groupe de 3 bonhommes qui avancent bien moins vite. Je les passe, et aucun d'entre eux ne cherche à me suivre.
km25-26 : je continue mon petit bonhomme de chemin sur une portion devenue boueuse : face sud, plus douce, la neige n'a pas tenue ici. Je gère bien ma descente, évitant d'être sur le frein à main, ce qui causerait davantage de fatigue. La descente est plus sinueuse à ce niveau-là, avec des singles sympa puis... Des remontées raides au possible ! Je garde un bon rythme malgré tout, car personne ne me remonte. 1ère succesion de montée/descente qui commencent à faire mal aux jambes malgré tout au km30, juste avant le ravito. Je sens que mes cuisses commencent à charger : j'en suis à 3H d'efforts !
"Plus longue sortie effectuée ? 2H15'. Ah bah oui, tu vas commencer à souffrir mon coco", me dis-je.
Je tablais sur un passage au 1er ravito en 1H15', 1H20' si pas très bien. Je suis passé... En 1H15'. Au Ventoux ? Je pensais à 2H20', je suis passé en 2H16'. Au 2nd ravito ? Je tablais sur 3H15'... J'y arrive en 3H05'. "Bon ça ! T'es en avance sur tes prévisions."

Mes parents m'attendent une nouvelle fois là. Je prends le temps de discuter avec eux ue petite minute, récupère les 2 bidons, et mange 1/3 de banane. Puis une voix derrière gueule : "31ème : le groupe des 30 est à 1'10" devant : t'arrêtes pas." Bon, j'avais déjà bien pris mon temps, je repars même si je sais et sens que la fin va être longue...

km31 à 38
Entre-temps, j'avais mangé une barre après 2H35' d'efforts, après avoir dépassé le groupe de 3 dans la descente. Je me dis qu'il serait bien que j'attende 3H30' pour reprendre un gel, mais la reprise est difficile. Succession de montées-descentes comme me l'avais promis Lolo : c'est difficile par moments. Je lutte avec mes armes, mais je commence à sentir que ça revient de l'arrière. Un mec me remonte, je le laisse passer. 3H22' de course... Tant pis, je ne peux pas attendre. J'avale le gel car je sais qu'il me sera encore grandement utile dans l'ultime looongue descente ! Mais bon, trop d'énergie avalée et ça peut avoir d'autrs conséquences, avec un bide à l'envers. D'ailleurs, 5-10mn après, je sens qu'il ne me faut pas plus : le manque d'entraînement ne se compense pas avec des barres d'énergie...
km36 : je me motive dans la tête en me disant qu'il ne reste que 4km max de montagnes russes. Un autre gars me remonte alors que l'on passe dans un magnifique décor. Dans un virage sur la gauche, à droite s'érigent de magnifiques enrochements naturels ! Je prends 2-3 secondes pour admirer le cadre.
km 38,4 : ultime vrai coup de cul de la journée (hormis le tout dernier à 400m de la ligne d'arrivée), je passe et entame la descente finale...

km39 à arrivée
Je parcours quelques centaines de mètres à peu près comme il faut, avant de sentir que mes dernières forces m'abandonnent. La descente est assez technique, pentue avec des petits cailloux/galets au sol. J'entends qu'on me remonte, mais sans être dans mon sillage direct, puis 200m plus loin entendre une voix féminine dire : "à un moment, tu pourras t'écarter à gauche ou à droite ?". Sitôt dit, sitôt fait. Caroline Chaverot me dépasse et me largue sans peine. Bon bah je finirai bien derrière la 1ère féminine... Une zone plus roulante arrive un peu plus loin : mais je ne suis plus capable de mettre du rythme. "Allez, encore 5km Gwen. De toute façon, le contrat est rempli". On rattrape même des portions de route un peu plus loin, entrecoupées d'ultimes portions cassantes où l'on rejoint des concurrents du 26km. Pour certains, je cours à peine plus vite qu'eux, alors que je suis censé avoir un tout autre rythme (j'en suis à 4H15' de course ? Eux à 3H15' pour 23-24km...). Je pâtis vraiment, me faisant remonter par 2 autres conccurents du 46km dont le 1er espoir Quentin Raïssac, que je domine sur les formats plus courts...
Nouvelle portion bitûmée : eurekaaaaa !! Je devine au loin l'ultime grimpette au programme, à 400m de la ligne. Un dernier concurrent du 46km me double, et je me résous à rester derrière d'autres concurrents du 26km pour ne pas les brusquer alors que je ne suis pas là pour gagner une dernière place : l'essentiel est ailleurs.
Mes parents sont bien là, ultime portion plane pour aller couper la ligne...

Arrivée
J'arrête mon chrono : 4H32'. Bah m**** alors ! Moi qui tablais sur 5H (au vu des temps il y a 2 ans, mais parcours identique réalisé avec un vent à décorner les cocus !!). C'est bon tout ça !
Mes parents m'annoncent autour de la 35ème place, et je finis réellement à cette place-là, 2'30" derrière la 1ère féminine alors que je craignais prendre une boîte sur la fin de course, tellement j'étais "à pied".

Au final, un très bon souvenir même si je n'aime pas trop finir autant en souffrance. Un passage direct chez l'osthéo pour anticiper la récup' avant les 6H30' de route à me taper pour rentrer à la maison.
Une déception : je loupe l'arrivée d'un Lolo du feu de Dieu ! 132ème de la course en 5H31' !!! Il tablait sur une arrivée en 6H, et je me suis pointé sur la ligne d'arrivée pour le guetter après 5H40' de course... Manque de bol !

J'espère qu'il nous gratifiera d'un résumé tout aussi exhaustif, car je peux vous dire que s'il fait 4ème d'un trail local il n'y a pas si longtemps que ça, ce n'est pas par hasard !
A l'instar de sa progression constante et nette sur marathon, Lolo progresse très vite sur le trail, et m'a bien bluffé sur ce temps réalisé : à la moyenne de 8,33km/h quand même !

Résultats
Par ici la suite :
http://www.ergysport-trailduventoux.fr/archives-resultats-ventoux/2016/resultats-2016-46-km.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo81

avatar

Messages : 2464
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Jeu 24 Mar - 18:44

Salut,
ce fut une belle aventure concrétisée cette année par le passage au sommet. Le terme concrétisation n'est pas usurpé tant les entraînements consentis pour arriver à cette course dans les meilleures dispositions ont été indispensables pour ne pas subir la course mais profiter au maximum de cette excursion.
Le moment exaltant et propice au laisser-aller fut lorsque je parvins sous l'observatoire après au belle ascension en mode rando-course. C'est-à-dire que vous conviendrez qu'il m'était impossible de courir dans les plus fort pourcentage.
Donc revenons au "laisser-aller" puisque c'est bien de cela dont il s'agit. Vivre des moments intenses comme cela, aussi furtifs soient-ils, justifient pleinement tout le temps passé à suivre avec minutie un entraînement sérieux.
Au sommet donc j'ai crié ma joie en amorçant la descente. Dans ces moments-là, aux orties la décence coutumière ou la pudeur. Le règne de l’exhalation pouvait sonner. J'avais bel et bien construit cette victoire. On a les trophées que l'on peut avec les moyens dont on dispose et avec les rêves que l'on est prêt à rêver et à investir ensuite.
Je vais donc continuer sur cette voie. La voie qui va me permettre de découvrir des lieux auxquels sans les courses je ne serai probablement jamais allé et encore moins fait en mode compétition. Le tout entouré de bénévoles, à qui sans eux, nous ne pourrions accomplir tout cela et dans d'excellentes dispositions.  
Le reste, il y a l'addition à la fin ne nous en cachons pas non plus. Gwenaël m'a mis presque une heure au compteur et le premier lui a mis 3/4 d'heure. C'est dire les différentes planètes qu'il y a dans ce milieu. Quand Gwen et "les cadors partent prudemment", de mon côté j'étais à fond pour remonter jusqu'à lui et le saluer. J'étais en surrégime sciemment dès le départ pour éviter les bouchons par la suite. En mode je suis bien mais en fait dès la première bosse les voilà partis pour une aventure qui n'appartient qu'à eux. C'est du brutal mais c'est la vie. Razz
Mais même là, je vois le verre à moitié plein et me dis qu'il me reste encore une palanquée de marches de progression.  Razz  
Quand à Gwenaël, depuis que je suis ses résultats et surtout pour avoir fait la même course que lui, je sais qu'il a les capacités de pouvoir se permettre d'avoir des objectifs dignes de son talent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibal

avatar

Messages : 2935
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 28
Localisation : Dans la forêt

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Ven 25 Mar - 11:10

Belles perfs les gars, j'espère que vous en avez pris plein les yeux tout en prenant plaisir Smile

On remarquera l'époustouflante performance de Julien Courbet 21 ème, on ne croirait pas comme ça Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5399
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Ven 1 Avr - 9:27

Il coule, il coule, le sportif à 2 balles... lol

Bon, petite crise passagère ici à Bordeaux. Nouvelle blessure - la 8 ou 9ème en 18 mois - contractée sur un simple footing dimanche... Et une remise en question nécessaire du matériel !
Passage chez le podo hier et un constat simple : obligation de changer de chaussures !! Fort pronateur que je suis, j'ai été têtu avec la marque Mizuno, m'entêtant à conserver la marque malgré tous ces bobos. Une vidéo prise en train de courir avec mes chaussures "route" utilisées tout cet hiver.. Et un constat d'effondrement de mon pied gauche vers l'intérieur monstrueux !
De nombreux porteurs de la marque ayant exactement les mêmes problèmes que moi, et un autre big boss du trail (Geoffroy Sarran) qui m'a contacté en message privé sur facebook pour me dire qu'il avait rapidement arrêté d'être un des ambassadeurs de la marque (saison 2014/2015) car il s'est mis à se blesser à répétition (ischio-jmbier et bassin pour lui)...

Bref. Pour ceux qui auraient une tendance pronatrice, je vous déconseille fortement la marque mizuno, dont les Rider 18 manquent totalement de stabilité !!

N.B : avec les mêmes semelles correctrices, mais la version de la Rider précédente (17), je n'avais pas le problème. Montrant clairement une aberration de la marque qui te vend le modèle suivant censé être mieux et tout et tout... Que nenni !
Après avoir constaté un effondrement pire de la dernière version de la Wave (8 ), c'est un nouveau camouflet ! Déçu et la marque dans mon collimateur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majiced

avatar

Messages : 3908
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 61
Localisation : Blagnac

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Ven 1 Avr - 11:15

Appelle Julien Courbet, surtout s'il commence à faire des perf sur les trails.
J'espère que tu as pris le mal assez tôt. Es tu sponsorisé par Mizuno?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
legadelery

avatar

Messages : 3057
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30
Localisation : Vesoul

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Ven 1 Avr - 11:31

1er 10 km de la saison a chalons. Objectif faire mieux que l'an dernier (56 24) mais j crois moyen a cause de paques et du bébé. On verra

_________________
Legadelery
Dijonnais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5399
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Ven 1 Avr - 14:06

majiced a écrit:
Appelle Julien Courbet, surtout s'il commence à faire des perf sur les trails.
J'espère que tu as pris le mal assez tôt. Es tu sponsorisé par Mizuno?

loool. Pas sûr que celui qui trace pas mal en trail me soit d'un éventuel secours, n'ayant pas les mêmes affinités je présume avec Maître Verge...
Pas sponsorisé par mizuno, non. Je l'aurai bien voulu passé un moment... Mais c'est hors de question désormais ! Leur gamme de chaussures est d'une inconstance et d'une incompatibilité avec le haut niveau criante ! J'ai osé espérer jusqu'ici que le problème rencontré avec la Wave Ascend 8 n'était qu'un accident... Preuve en est que non !
Toujours plus pressé de sortir un modèle dans les temps (printemps/été vs automne/hiver) que de réaliser un bon produit... Tristounet !

Je vais donc m'orienter vers des gammes Brooks, Hoka ou Saucony (si je peux foutre mon chausson dans les 2 dernières marques, ce qui n'est pas gagné).

legadelery a écrit:
1er  10 km  de la saison a chalons. Objectif faire mieux que l'an dernier (56 24) mais j crois moyen a cause de paques et du bébé. On verra

Toi, tu vas mal finir ! loool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5399
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Mer 27 Avr - 7:53

Salut les mecs,
Où c'est que vous en êtes de votre côté les boys ? Après le trail du Ventoux de Lolo, le marathon de Paris de Baba, à qui le tour ?

Ici, après une échographie réalisée hier car mon bobo ne passe pas, présence toujours d'une péri-tendinite de la gaine synoviale du tendon sous la malléole interne gauche. Autant dire que le printemps est d'ores-et-déjà terminé pour moi, surtout que physiquement, alors que je tente de limiter la casse en poursuivant l'activité - essentiellement de manière portée - ça semble déjà être de trop pour parvenir à soigner le mal.
Du coup, je ne cache pas que moralement, j'ai à nouveau pas mal de bas... Mais bon, c'est ainsi.

Salutations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo81

avatar

Messages : 2464
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Dim 1 Mai - 19:01

Salut,
aujourd'hui je viens de passer un palier dans mon aventure en course à pied et sur 10 km particulièrement.

Il faut dire que cette progression s'est faite progressivement (en gros une minute de gagnée chaque année) depuis 4 ans et après des entraînements à répéter les gammes à des allures auxquelles je m'étais fixé depuis le trail du Ventoux, le résultat est là. 36'26" (3'38"/km) pour un objectif souhaité de 36'50", une allure 3'41"/km. Bref, je voulais casser la barre des 37'.

L'avance prise lors du premier kilomètre, 15" n'a cessée de croître jusqu'au 5ème kilomètre (23"), cela m'a permis de faire un 6ème en deçà (3'45") et d'accélérer dès le 8ème (3'37"), et finir en 3'30" le dernier kilomètre.

En fait, j'avais travaillé mes allures 10 km, c'est-à-dire fait du fractionné (genre 3000/2000/1000m ou 2000/1500/1000/500) à des allures se situant entre 3'35" et 3'40/km, soit un peu au-dessus de l'objectif. Ceci explique cela.

Mais pas que, je me suis rendu compte qu'en travaillant les séances au seuil (allure semi-marathon en gros) à une allure plus vite que l'an dernier de 5"/km, j'ai pu tenir le pourcentage de vitesse requis pour le 10 km de façon plus aisée, malgré l'augmentation de vitesse. Ces séances se couraient en 10',8' et 6' entrecoupées par 2' de récupération.

Par ailleurs, j'ai aussi revu ma façon de courir les sorties en endurance en les courant plus vite que l'an passé (12km/h, voire parfois à 12,8 km/h).

Pour résumer, vu que je ne connais pas ma vitesse maximale aérobie (VMA), j'adapte mes entraînements en fonction des résultats, un peu à tâtons mais avec juste ce qu'il faut de retenu pour ne pas voir trop haut. Le marathon de l'an passé m'a beaucoup appris.

Ainsi, en course à pied et en marathon notamment on peut se prendre un uppercut comme cela a été le cas l'an dernier (mon objectif de 3 heures reporté pour quelques années encore), autant parfois la surprise est agréable et vient sans crier gare.

En effet, ce 10 km m'a gorgé d'espoir et rempli d'une sensation d'aboutissement qui justifie mon état d'esprit en ce moment.

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5399
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 2 Mai - 7:33

Salut Lolo,
Superbe !! Un résultat qui vient valider le travail accompli comme tu dis. Après, si tu parviens à réaliser les 3 derniers kilomètres de course en courant plus vite (voire bien plus vite) que ta vitesse moyenne sur l'épreuve, ça veut dire que tu as encore sous la pédale ! Ce qui est encore plus positif !!

Pour ce qui est des séances enquillées, il n'y a pas de secret : le fartlek (ce que tu décomposes comme ceci : 10'/8'/6', R=2') et le seuil aident énormément, que l'on soit un athlète confirmé, ou débutant (encore plus même pour ceux qui peuvent gagner des poignées de minutes).
Par contre, pour ce qui est de l'allure en sortie longue, il faut raison garder. Pas mal d'athlète bouffe justement un peu trop d'énergie sur des sorties longue mal maitrisées, courues trop vite, et qui mange le surplus d'énergie nécessaire pour finir une séance qualitative de début de semaine. Mais en courant à 12,5km/h environ ces sorties-là (si c'est plat), tu es dans la bonne allure.

Toutes mes félicitations en tout cas !! Y'a un nancéen à qui ça va parler et l'inciter à venir chatouiller ton chrono Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo81

avatar

Messages : 2464
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 2 Mai - 7:54

Salut,
oui, l'allure indiquée en endurance est l'allure moyenne. J'ai testé une heure avec un cardiofréquencemètre, sur un parcours un peu vallonné sur route, mais pas à des pourcentages très élevés. A 12km/h, le pourcentage moyen de la fréquence cardiaque maximale était de 76%. Pour le coup je suis dans les clous du fameux 75 % préconisé.
Officiellement base athle affiche un temps de 36'20". La magie et précision des puces électroniques. Yahou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RunninGwen

avatar

Messages : 5399
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: perfomance personnelle   Lun 2 Mai - 9:32

Le 75% que tu évoques ne correspond qu'à une allure de sortie longue "courte". En effet, et tu as dû l'expérimenter pour tes sorties trail, les pourcentages de VMA ou de FCM diffèrent suivant la longueur de la sortie longue. Aussi, si tu pars 4-5H dans la pampa, ou en préparation d'un marathon, il est préconisé de partir sur une allure correspond à un pourcentage de 55-60% de la VMA pour ne pas y aller trop fort.
Enfin bref. Ce sont plein de paramètres qui peuvent varier d'un athlète à l'autre, suivant l'objectif poursuivi.
Perso, le 75%, je l'observe à mes footing traditionnels d'1H. Au-delà d'1H30', je suis plutôt sur du 70% déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: perfomance personnelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
perfomance personnelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 16 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» NOSTALGIE PERSONNELLE
» Poésie : personnelle ou universelle ?
» Opinion personnelle
» Recette personnelle
» Ma fiche personnelle ( enfin presque ^^)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TSE :: l'agora :: foot-
Sauter vers: